La simplification des outils de création

Si la créativité n’a pas de limites, il est bon de savoir que les utilisateurs ont maintenant de plus en plus accès à des outils leur permettant de donner vie à leur vision.

Autrefois complexes, nombreux sont ces outils de création qui ont été démocratisés permettant ainsi à un plus grand nombre d’utilisateurs de voir leurs ambitions créatives prendre forme.

Mais comment un processus de création à la base complexe a pu être simplifié en un logiciel ou une application offrant une expérience facile, agréable et surtout libératrice pour que l’utilisateur atteigne sa vision créative?

Pour son édition de février, Tout le Monde UX vous propose d’entendre deux cas d’outils de création simplifiée : l’application StopMo de l’ONF permettant de créer des films d’animation et le logiciel 2020 qui a révolutionné le design d’intérieur de la maison.

Sample Heading

  • Les présentations ont été filmées lors de l’événement grâce a l’équipement de w.illi.am.
  • Merci à Pascale Morneau pour la synthèse des présentations.

Conférence 1 : Comment simplifier une expérience de création classique

L’application StopMo Studio de l’ONF permet de réaliser des films d’animation image par image, c’est la simplification d’un processus créatif aussi vieux que la caméra photo et que le montage de films. Une technique encore complexe il y’a  quelques années et utilisées par des animateurs professionnels qui est maintenant accessible pour le grand public. Comment donc arriver a créer une application a partir d’une technique complexe et l’adapter aux plateformes moderne de création.

L’application StopMo pour iPad permet de réaliser des films d’animation image par image, un processus créatif aussi vieux que la caméra photo. Cette technique autrefois utilisée seulement par des animateurs professionnels est maintenant accessible au grand public, grâce à l’application conçue par l’équipe de Matthieu.

Matthieu raconte la genèse de ce projet. Avant de créer StopMo, l’équipe a conçu et lancé une autre application de la même veine: PixStop. Cette dernière comportait certaines interactions associées à des techniques d’animation, comme le grattage de la pellicule. Grâce à cette première expérience et à l’évolution du iPad, qui offrait de nouvelles possibilités, le projet a gagné en maturité. Pour l’application StopMo, l’ONF avait un objectif clair: elle désirait maintenant permettre aux jeunes enfants d’apprendre comment faire du cinéma.

Le concept de la nouvelle application a pris forme grâce au travail collaboratif d’une petite équipe de concepteurs, designers, développeurs et spécialistes en conception d’applicationsiPad.

Jean-Sébastien explique comment l’équipe a réussi à simplifier l’animation image par image, un processus jusqu’à maintenant extrêmement long. Pour comprendre le procédé de l’animation, les collaborateurs ont passé beaucoup de temps avec des gens ayant travaillé avec Norman McLaren, un grand nom du cinéma d’animation sur la scène mondiale. Les concepteurs ont ensuite pu établir les premières fonctionnalités à intégrer à l’application.

L’équipe a su réaliser un prototype rapidement et l’améliorer ensuite avec des mises à jour fréquentes. Le travail itératif avec des spécialistes et des cinéastes est au cœur de la réussite de l’application. Les validations rapides et la bonification progressive du produit ont donné le résultat que l’on a aujourd’hui: une application qui inclue le montage ergonomique, l’ajout et le travail d’une trame sonore, le fondu enchainé, l’ajout de photos, le dessin sur image et plus.

StopMo fonctionne aussi bien avec les adultes que les enfants. Ces derniers sont étonnants à voir lorsqu’ils utilisent une tablette. Matthieu relate des activités qu’il a faites avec son jeune neveu de trois ans qui a été capable de créer des films avec l’application. StopMo est classée dans les 30 meilleures applications de 2014 au Canada par la boutique virtuelle d‘Apple. Elle sera bientôt disponible en chinois, en allemand et en espagnol.

 

StopMoScreenshots
Quelques saisies d’écrans de l’application StopMo

MatthieuStreliski_Jean-SebastienBeaulieu
Jean-Sébastien Beaulieu et Matthieu Stréliski

Matthieu Stréliski, Directeur, développement des plateformes à l’Office national du film ONF

Matthieu Stréliski est diplômé d’HEC Montréal en management et cumule plus de 10 ans d’expérience dans le domaine des communications et de la culture Web. Cette expérience, il l’a acquise à l’agence de cinéma Cinéac à titre de vice- président, ainsi qu’à l’agence Web CloudRaker où il occupait la fonction de directeur de comptes. En 2009, il a joint les rangs de l’Office national du film du Canada où il a participé à la mise en place de la plateforme novatrice ONF.ca. Il a ensuite dirigé la stratégie francophone en matière de réseaux sociaux durant quatre ans. Matthieu est également cofondateur de la section montréalaise de l’organisation CreativeMornings. Matthieu est maintenant Directeur, développement des plateformes à l’ONF.

Jean-Sébastien Beaulieu

Artisan de la première heure du site ONF.ca, JS Beaulieu travaille à faire évoluer de façon cohérente la présence de l’Office national du film sur le web et sur les nouvelles plateformes. Il a co-réalisé les apps Les ateliers McLaren et ONF Studio StopMo.

Conférence 2 : Simplifier un logiciel complexe pour en faire une application accessible pour tous

20-20 a été créée en 1987 avec son siège social à Laval et embauche plus de 500 employés implantée dans 11 pays, 20-20 aide les designer professionnel avec un logiciel dans la famille des logiciel complexe de CAO comme Autocad. Mais dans un effort de créer un logiciel accessible a tous, ils ont créée des versions en ligne du même logiciel. Stephan viendra expliquer à TLMUX le processus de simplification d’un logiciel complexe pour en faire une application accessible pour tous et pour expliquer également le modèle d’affaires sous-jacent permettant de créer une complémentarité entre le logiciel complexe et sa version en ligne.

L’application Ideal Spaces de 2020 permet aux gens de faire rapidement un plan réaliste de leur aménagement intérieur, sur les sites de différents détaillants et magasins (Ikea se trouve parmi eux) ou encore, en magasin avec un conseiller. Le designer et le client peuvent ainsi visualiser le résultat concret de leurs idées en images.

Ideal Spaces est vendue avec un logiciel plus complexe, 2020 Design, permettant de prendre en charge tout le processus de création d’un aménagement. 100 000 licences de ce système applicatif ont été vendues et Ideal Spaces compte sur des millions d’utilisateurs.

L’expérience d’Ideal Spaces prend en charge les différentes relations que les designers peuvent avoir avec leurs clients. Stephan énumère les trois états d’esprit possibles des clients, qui définissent ces relations:

–       les clients qui veulent réaliser eux-mêmes leur aménagement

–       les clients qui veulent participer au processus

–       les clients qui veulent faire réaliser entièrement leur aménagement.

D’un point de vue de l’UX, c’est sans doute cette flexibilité quant à la prise en charge de différents besoins qui confère sa grande force à Ideal Spaces. Elle est assez simple pour être utilisée par les clients, mais assez complète pour servir les designers. Ces derniers disposent d’ailleurs du logiciel plus complexe et plus complet avec lequel ils peuvent importer le travail réalisé auparavant. Ideal Spaces permet aussi à l’utilisateur d’échanger et de collaborer autour de son projet d’aménagement.

parcours_client
Le parcours du client pour la réalisation de son aménagement intérieur

Stephan nous livre un autre secret derrière le succès de l’application: la compréhension du parcours-client, parfois mieux connu par son nom anglais «customer journey». Cette méthode consiste à comprendre le cheminement de l’utilisateur dans sa quête réelle. Pour la création d’un aménagement intérieur, les grandes étapes du parcours client identifiées par les concepteurs de2020 sont celles-ci: inspirer et rêver, planifier et créer, paramétrer et valider et enfin, commander et installer.

Même si les clients parcourent rarement ces étapes de façon linéaire, Stephan nous assure que cette compréhension a permis à l’équipe de rendre l’application performante.

Pour la partie «Inspirer et rêver», par exemple, il est devenu facile pour l’utilisateur d’explorer ses options et de créer différents aménagements rapidement. Le client peut ainsi explorer différentes configurations et des matériaux variés tout en visualisant des résultats très réalistes. Nul besoin de mentionner à quel point il est facile de rêver grâce à de telles fonctionnalités. Les utilisateurs peuvent aussi demeurer réalistes puisqu’ils ont déjà une idée du prix qu’il leur en coûterait avec ces aménagements exploratoires. Ils peuvent enfin enregistrer ces projets et les conserver pour y revenir plus tard, soit pour continuer de s’inspirer, ou encore, pour passer à la prochaine étape.

Le logiciel avancé vise lui aussi la simplicité. Le designer est assisté pendant qu’il intègre tous les détails techniques. Par exemple, il sera avisé si la course d’une porte entre en conflit avec un autre meuble ou s’il place une fenêtre ailleurs que sur un mur.

2020 a su adapter ses produits aux réalités des entreprises et des utilisateurs à travers le monde sans rien laisser au hasard. Même l’achat des aménagements créés en ligne par les clients est pris en charge, à l’aide d’un bouton «acheter», en apparence anodin, portant l’application à un niveau supérieur pour les entreprises et les utilisateurs.

Stephan Dagenais, Gestionnaire de plateforme et 20-20 Design R&D / Gestionnaire de produit chez 2020 Technologies

Stephan est actuellement gestionnaire R&D chez 20-20 Technologies, il est avec 20-20 depuis plus de 25 ans ou il a aussi occupé le rôle d’Architecte logiciel Senior, de développeur Senior et bien d’autres postes stratégique.